Contact

Chorégraphe

Cécile MUTOMBO – VASLIN

Chorégraphe / Professeur de danse diplômée d’État

Cécile commence la danse à l’âge de 5 ans à l’école « Espace Danse « Terpsichore » avec Béatrice Gellé, en danse classique, modern’jazz et hip-hop.

Au fil des années, elle affine sa technique en participant à de nombreux stages de modern’jazz et de contemporain avec des chorégraphes renommés comme Corinne Lanselle, Andréas Lauck, Lola Keraly, Olga Cobos, Anna Sanchez, Peter Mika, Serge Ricci, Carl Portal, Alain Gruttadauria, Bruce Taylor, Wayne Barbaste, Patrice Valero, James Carles…), puis passe deux années au sein de l’école de Bruno Vandelli à Cannes.

Professeur Diplômée d’État en Modern’jazz en 2006 au Pôle d’Enseignement Supérieur Musique/Danse d’Aquitaine, elle travaille également en tant que formatrice de danse Modern’jazz aux Centres de Formation pour danseurs et interprètes « Adage » et « Rêvolution/ Anthony Egéa » de 2006 à 2008, tout en conjuguant la scène dans la compagnie bordelaise « L’Ange Cie ».

Cécile enseigne aujourd’hui à l’association Danse et Forme Attitude de Latresne, la danse Modern’jazz. Elle propose des ateliers dansés, accompagne certains de ses élèves à participer à des concours ou des projets dansés, et développe une danse « transversale » imprégnée des nombreuses rencontres qu’elle a faite, pleine d’énergie, où sol, technique et plaisir se croisent.

Son enseignement lui a permis de croiser et de travailler en collaboration avec Héla Fattoumi et Eric Lamoureux, Naomi Mutoh (Cie Medulla, technique Butô), Teddy Verardo (Cie Käfig, S’Poart, Massala…), Nicolas Sannier (Cirque Plume, Cie S’Poart, Käfig…) sur des projets artistiques et de créations.

Professeur de Danse à l’Ecole de Danse Choré’Art de Créon de 2006 à 2019, elle monte la Junior Cie Impulsion, compagnie de danseurs amateurs, pour laquelle elle chorégraphie des pièces depuis 2015, en coopération étroite avec des danseurs professionnels (Teddy Verardo, Marion Renoux…).

Aujourd’hui, et particulièrement avec la création de Corps Croisés, elle s’attache aux états de corps, à l’interprétation, au sens du mouvement, aux variations d’énergie, bouscule les danseurs dans leurs habitudes, afin que technique et exécution soient en symbiose. Son attachement à mettre en valeur les singularités de chaque danseur, leur permet de se révéler et exacerbe leurs émotions.

LE CORPS EN MOUVEMENT

« La création chorégraphique me passionne depuis de nombreuses années. J’aime les interrogations que cela suscite en moi, et la manière dont mon cerveau bouillonne à sa rencontre. La création m’embarque dans un imaginaire, une histoire que je visualise, sans connaître réellement la trame, ni la fin.
Je ne suis pas sûre de rentrer dans une case de spécificité, mon monde se nourrit d’univers différents, entre fluidité, ancrage dans le sol, densité et lâcher-prise. J’accorde une importance aux qualités du mouvement, à l’interprétation, et me laisse conduire par les émotions.
Chorégraphier, c’est toujours se questionner, faire et défaire, avoir des incertitudes, douter, éprouver des convictions, ressentir des émotions fortes, donner de soi, recevoir, observer, s’émerveiller, créer. Créer du mouvement.

J’aime le mouvement. J’aime le corps en mouvement. J’aime ce qu’il provoque en moi et sur les corps. La beauté de la danse et son univers poétique. J’aime enseigner, admirer le travail et les efforts des élèves, être récompensée de leur sensibilité. J’aime observer mes élèves écouter, sourire, exalter, produire une circulation, du jeu. J’aime cet échange, ce bouillonnement, cette ivresse commune, ce trouble identique.
Mon univers est ainsi, dans cette réciprocité, cette communication, ce bouleversement, ce partage et cette transmission. »

Cécile

Défiler vers le haut